fbpx

CHILLA

Samedi 3 Juillet 2021

Sur son premier album MŪN, l’idée n’est plus pour Chilla de multiplier les figures de style derrière le micro, mais bien de simplifier l’écriture, d’aller à l’essentiel, d’osciller entre le rap et le chant, et de rechercher l’émotion à travers la mélodie. Un choix logique, finalement, de la part d’une artiste de 25 ans, qui a passé douze années à apprendre le violon, le solfège et la rigueur d’une formation classique, et qui souhaitait visiblement ici souligner davantage son rapport intime à l’instrumentation.

En résulte MŪN, un disque riche, varié, à la fois trap et R&B, d’une subtilité époustouflante dans la production, sur lequel elle co-compose quatre beats des quatorze morceaux et donne l’impression de s’assumer pleinement.

« Pour décrire MŪN, je parlerais même de lâcher-prise, dans le sens où j’ai moins de complexe, où j’affirme qui je suis. D’ailleurs, si on écoute bien l’album, on se rend compte qu’il y a une cohérence, un déroulement narratif, on passe de 1er jour d’école où je tente timidement de m’imposer, comme à chaque rentrée scolaire, à Solo, où je revendique clairement ma personnalité suite à un développement personnel m’ayant permis d’affirmer ma personnalité. »